Bellot a tout fait pour enterrer le permis à points, accuse Ben Weyts

02/05/18 à 17:59 - Mise à jour à 17:59

Source: Belga

Le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot, a tout fait pour enterrer l'introduction du permis à points, a accusé mercredi le ministre flamand, Ben Weyts.

Bellot a tout fait pour enterrer le permis à points, accuse Ben Weyts

© LAURIE DIEFFEMBACQ/belgaimage

"S'il est démontré que l'introduction du permis à points mène à une sérieuse diminution -en moyenne 20%- du nombre de tués sur les routes, au nom de quoi ne le ferions-nous pas? A partir de combien de morts allons-nous le faire?", a-t-il dit devant le parlement flamand. Le permis à points figure depuis 1990 dans le droit belge mais sa mise en oeuvre demeure lettre morte. Une étude commandée par M. Bellot et présentée au parlement fédéral mercredi conclut que l'introduction de ce système aujourd'hui n'est pas indiquée. Il faudrait notamment que le risque d'être pincé par la police soit plus élevé. L'argument est loin de convaincre M. Weyts. Cet obstacle peut être rencontré à propos de chaque mesure de sécurité routière, a-t-il fait remarquer. Le ministre N-VA a insisté sur les chiffres de sécurité routière en Flandre. "En trois ans, nous sommes parvenus à réduire le nombre de morts sur la route de 27,5%. Cela a exigé des mesures draconiennes et impopulaires. Si, en tant qu'homme politique, on n'est pas prêt à faire ça, alors qu'on ne se mêle pas de sécurité routière", a-t-il ajouté.

En savoir plus sur:

Nos partenaires