Bellot à Paul Magnette : "Charleroi sera plus difficile à gérer que la SNCB"

07/09/12 à 17:24 - Mise à jour à 17:24

Source: Le Vif

Près de 4 milliards de dettes pour le groupe SNCB, une restructuration annoncée, le ministre de tutelle - Paul Magnette (PS) - sur le départ s'il est élu bourgmestre de Charleroi...

Bellot à Paul Magnette : "Charleroi sera plus difficile à gérer que la SNCB"

© Image Globe

Sale temps pour le rail belge. De quoi faire sortir du bois François Bellot. Dans une interview au Vif/L'Express de cette semaine, le sénateur MR, président de la commission parlementaire sur la catastrophe de Buizingen et grand spécialiste de nos chemins de fer, tire à vue.

Sur les patrons de la SNCB : "Ils prétendent qu'ils ne sont pas responsables de l'endettement ? Ils sont mandatés pour des missions précises et reçoivent de gros moyens pour cela. Trois milliards d'euros : aucune entreprise publique ne reçoit une telle somme en Belgique."

Sur le projet de refonte de Magnette : "Je plaide, moi, pour un groupe intégré, tout en extrayant de la SNCB les missions qui permettent la libre concurrence, qui doivent être gérées par des organismes indépendants. Comme en Allemagne." Et sur le départ de Paul Magnette : "Ce choix lui appartient. Je le respecte. Mais il est clair que, malgré tous les défis qui attendent cette ville, Charleroi sera moins difficile à gérer que la SNCB... Bref, ce n'est pas une bonne nouvelle pour la SNCB, qui a déjà vu passer dix ministres en huit ans."

Levif.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires