Belges en Syrie : des bourgmestres demandent un droit de regard sur la politique fédérale

03/11/14 à 22:01 - Mise à jour à 22:01

Source: Belga

Les bourgmestres des villes et communes flamandes directement impliquées dans la problématique des combattants belges se rendant en Syrie ou revenant de ce pays se sont réunis lundi à Malines afin de recevoir des données sur l'état actuel des menaces et échanger des informations entre eux.

Belges en Syrie : des bourgmestres demandent un droit de regard sur la politique fédérale

Bart Somers © Belga

Ils vont également rencontrer prochainement le ministre de l'Intérieur Jan Jambon afin de discuter de l'exécution des mesures contenues dans l'accord de gouvernement.

Selon les derniers chiffres disponibles, 313 Belges se sont rendus en Syrie pour se battre. Quelque 87 d'entre eux sont entre-temps revenus en Belgique. Afin de prévenir les départs et de suivre efficacement les retours, les bourgmestres d'Anvers, Malines, Courtrai, Vilvorde et Maaseik demandent aux autorités flamandes et fédérales une meilleure communication et plus de transparence. Le bourgmestre malinois Bart Somers demande ainsi que la police et les autorités locales puissent jouer un rôle plus important dans cette problématique. "Mais ils ont évidemment besoin d'une base légale pour ce faire, comme par exemple dans la confiscation des papiers d'identité de mineurs qui voudraient quitter le territoire", explique-t-il. "La situation reste sensible."

En savoir plus sur:

Nos partenaires