Belgacom espionné par la NSA depuis au moins 2011

16/09/13 à 06:41 - Mise à jour à 06:41

Source: Le Vif

L'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) intercepterait depuis au moins deux ans les communications téléphoniques internationales effectuées via Belgacom, peut-on lire lundi dans les quotidiens De Standaard et Le Soir.

Belgacom espionné par la NSA depuis au moins 2011

© Reuters

Belgacom aurait décidé de mener une enquête approfondie à la suite des révélations d'Edward Snowden. Pour rappel, ce dernier avait expliqué que l'Agence nationale de sécurité interceptait des télécommunications dans le monde entier.

Pour mener l'enquête, Belgacom a fait appel à une entreprise néerlandaise spécialisée en la matière. Celle-ci a rapidement conclu que les inquiétudes de son client étaient fondées. Les experts ont en effet découvert des "malwares" extrêmement sophistiqués sur l'infrastructure de communication de Belgacom.

L'enquête a permis de démontrer que les hackers s'intéressaient surtout à Bics, la filiale de Belgacom qui gère les communications téléphoniques dans le monde entier. Ce sont essentiellement les communications avec des numéros de pays comme le Yémen, la Syrie et d'autres Etats jugés "voyous" par les Américains qui auraient été enregistrées.

Le week-end dernier, des spécialistes ont nettoyé tout le système de Belgacom. L'entreprise publique aurait par ailleurs déposé une plainte auprès du parquet fédéral. Les services de sécurité seraient, selon De Standaard, convaincus que c'est bien la NSA qui est à la manoeuvre, mais ils n'en ont pas la preuve. Eu égard au type d'informations qui intéressaient les hackers, cette hypothèse semble la plus probable.

Toujours d'après De Standaard, Elio Di Rupo devrait communiquer sur cette affaire lundi matin avant l'ouverture des Bourses.

L'opérateur porte plainte contre X

Belgacom a porté plainte contre X après avoir été victime d'une "intrusion digitale", a annoncé l'opérateur lundi.

"Ce week-end, Belgacom a mené avec succès une opération qui s'inscrit dans un plan d'action continu de l'entreprise visant à protéger la sécurité des clients et de leurs données et à assurer la continuité des services. Lors de contrôles précédents, les experts en sécurité de Belgacom ont trouvé des traces d'une intrusion digitale dans le système informatique interne de l'entreprise. Belgacom a pris les mesures appropriées afin de protéger l'intégrité de son système informatique et de renforcer encore la prévention contre d'éventuels incidents", a précisé l'opérateur national dans un communiqué.

"Au stade actuel il n'y a aucune indication d'impact pour les clients ou leurs données. A aucun moment la livraison des services de télécommunications n'a été compromise", a poursuivi la société en assurant enfin qu'elle "fournira toute l'assistance nécessaire à l'enquête menée par le Parquet Fédéral".

En savoir plus sur:

Nos partenaires