Belgacom aurait aussi pu être espionné par Israël

17/09/13 à 06:38 - Mise à jour à 06:38

Source: Le Vif

Belgacom aurait ignoré il y a plusieurs années un avertissement concernant l'emploi d'une technologie israélienne particulière dans son réseau international de télécommunications.

Belgacom aurait aussi pu être espionné par Israël

© Belga

D'après certaines sources, cette technologie pouvait en effet contenir un "accès caché" par lequel des services secrets, notamment israéliens, auraient pu intercepter des données, peut-on lire mardi dans De Tijd.

Il y a dix ans, l'opérateur belge aurait été mis au courant du risque d'avoir recours à la technologie développée par l'entreprise israélienne ECtel, dont le siège est situé à Petah Tikva. La société, qui était dirigée par un ancien membre des services de sécurité israéliens, était spécialisée dans les systèmes de surveillance pour les réseaux de télécommunications.

La technologie d'ECtel a été placée à l'époque sur des "switches" (commutateurs) du réseau de télécommunications internationales de Belgacom. Certains auraient mis l'opérateur en garde contre l'existence possible d'une "porte dérobée" permettant de détourner des données des systèmes de surveillance au profit de puissances étrangères, comme le renseignement israélien.

La question est aujourd'hui de savoir si Belgacom emploie toujours cette technologie. Le porte-parole de l'entreprise n'a pas souhaité s'exprimer à ce sujet. "Nous ne donnons pas de détails concernant les systèmes que nous employons."

L'entreprise ECtel a été reprise en 2010 par la société américano-israélienne cVidya.

Nos partenaires