Belfius: le député Collignon (PS) demande de rembourser les communes

10/01/18 à 12:31 - Mise à jour à 12:33

Source: Belga

(Belga) Si Belfius devait être (partiellement) privatisée pour faciliter le remboursement des coopérateurs d'Arco, il ne serait pas juste de ne pas envisager dans le même temps un remboursement des communes qui avaient refinancé le Holding communal, a affirmé mercredi le député wallon Christophe Collignon.

Le ministre fédéral des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) a assuré mercredi matin qu'une solution pour les 800.000 coopérants d'Arco et l'entrée en bourse de la banque Belfius serait trouvée au cours du premier semestre de cette année. Le dossier est cher au CD&V qui avait imposé dans l'accord de gouvernement fédéral qu'une solution soit trouvée pour les coopérants d'Arco, holding financier du Mouvement ouvrier chrétien emporté dans la débâcle de Dexia, l'ex-Crédit communal, aujourd'hui devenue Belfius. Mais lors de cette débâcle, les pouvoirs locaux (communes et provinces) avaient dû refinancer le Holding communal, dans lequel avait été regroupée leur participation dans Dexia, et qui avait ensuite été liquidé. "Ces pouvoirs locaux, ce sont aussi les citoyens. Il serait normal qu'ils bénéficient eux aussi d'un traitement" favorable comme celui qui sera réservé aux coopérants d'Arco, a indiqué Christophe Collignon à Belga. A ses yeux, les 484 millions d'euros sortis à l'époque par les pouvoirs locaux doivent leur être remboursés. Autre possibilité: que ces pouvoirs locaux reçoivent une part équivalente (estimée à une dizaine de pour-cents) dans Belfius, ajoute le député-bourgmestre de Huy. Le PS n'est pas favorable à une privatisation de Belfius, banque historique des pouvoirs locaux. Il craint un recul pour les pouvoirs publics en termes de dividendes, d'accès au crédit et de solidité de la banque. (Belga)

Nos partenaires