Nicolas De Decker
Nicolas De Decker
Journaliste
Opinion

28/03/18 à 13:25 - Mise à jour à 13:26
Du Le Vif/L'Express du 22/03/18

Bart De Wever, une certaine idée de l'intellectuel

Au fond, l'oxymore est une figure rhétorique mal connue. Chacun sait que, comme dans un silence éloquent ou un sourire triste, elle associe deux termes contradictoires. Mais beaucoup ignorent que cette contradiction n'est, en fait, qu'apparente. Un sourire peut exprimer de la tristesse et un silence, souvent, est éloquent. Ainsi du titre d'intellectuel influent, attribué mi-janvier dernier à Bart De Wever, par une centaine de personnalités flamandes sondées par le quotidien De Morgen.

Son influence, de fait, n'est pas scientifiquement contestable. Elle l'autorise à une désinhibition inconcevable pour n'importe lequel de ses adversaires politiques, une forme de privilège moral qui le montre impunément fasciné par deux figures historiques tandis que n'importe quel autre politique se voit impitoyablement reprocher le moindre attachement pour le moindre grand homme de la moindre époque et du moindre pays, de Robespierre à Léopold II, de Gamal Abdel Nasser à Staf De Clercq, de Jean-Paul Sartre à Mahomet, voire de François Mitterrand à Ronald Reagan.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires