Bart De Wever menacé par un chômeur

06/12/13 à 11:02 - Mise à jour à 11:02

Source: Le Vif

La rédaction du quotidien flamand Het Laatste Nieuws a reçu une lettre de menace accompagnée d'une balle. La lettre s'adresse surtout au bourgmestre anversois Bart De Wever (N-VA) "qui se focalise uniquement sur les riches et veut appauvrir encore la classe ouvrière".

Bart De Wever menacé par un chômeur

© Belga

L'auteur anonyme commence pourtant sa lettre sereinement en disant qu'il ne supporte plus la chasse aux chômeurs : "En tant que chômeurs, nous en avons assez d'être considérés comme des profiteurs par ceux qui ont encore du travail, mais lorsque le jour viendra où eux aussi perdront leur boulot, ils seront soulagés d'avoir une sécurité sociale, entre-temps les revenus d'un grand nombre d'entre eux ont déjà baissé considérablement ou ont été suspendus".

Che Guevara

Plus loin, l'auteur qualifie la N-VA et son président de "plus grand ennemi" mais menace également les bureaux de l'Onem "qui suspendent des chômeurs". La lettre est signée H.L.V.S., ce qui, comme le rappelle De Morgen, pourrait signifier Hasta La Victoria Siempre (Jusqu'à la victoire, toujours), le slogan de Che Guevara.

La police a saisi la lettre, l'enveloppe et la balle. Le parquet a ouvert une enquête judiciaire. Ce n'est pas la première fois que De Wever fait l'objet de menaces. En octobre, De Wever a été menacé par les combattants flamands en Syrie et l'année passée il a trouvé une tête de cochon devant sa porte. Selon des sources judiciaires, son niveau de surveillance sera probablement relevé pendant un certain temps.

Il semble que l'auteur de la lettre ne soit pas le même que celui qui a menacé d'enlever la princesse Élisabeth.

Nos partenaires