Bart De Wever : "Je veux être Jules César"

13/04/13 à 12:49 - Mise à jour à 12:49

Source: Le Vif

"Toute ma vie j'ai voulu être Jules César, mais je suis plutôt un Cicéron". C'est ce qu'a dit Bart De Wever en réaction à la déclaration du journaliste du Vif/L'Express Olivier Mouton qui a affirmé cette semaine que dans notre pays Bart De Wever est davantage l'héritier politique de Margaret Thatcher que Guy Verhofstadt.

Bart De Wever : "Je veux être Jules César"

© Image Globe

En Belgique dans les années 80, l'ancien Premier ministre Guy Verhofstadt (Open VLD) portait déjà le surnom de "Baby Thatcher". Selon notre journaliste Olivier Mouton, ce n'était pas mérité. Surtout lorsqu'il a été Premier ministre, car Verhofstadt a pratiqué un libéralisme beaucoup plus social que Margaret Thatcher. "Aujourd'hui, c'est Bart De Wever le véritable héritier politique de Thatcher dans notre pays", a-t-il affirmé dans une opinion publiée sur notre site internet.

Une grenouille assise à côté d'une cigogne

"Thatcher est une figure de ma jeunesse qui me servait d'exemple", a admis Bart De Wever à la VRT. "Mais être comparé avec elle, c'est aller un peu trop loin. Comparer un politicien flamand avec un leader mondial, c'est comme assoir une grenouille à côté d'une cigogne", a-t-il dit.

"Margaret Thatcher était Jules César", a dit Bart De Wever. "Elle était au-dessus et bien au-delà. Moi, je suis plus un Cicéron. J'essaie de faire des compromis et de discuter pour convaincre les gens de mon projet politique. Je voudrais bien être un César. Toute ma vie j'ai voulu être Jules César, mais je ne le suis pas".

Une image simpliste

Selon Bart De Wever, c'est donner d'elle une image très simpliste après sa mort. En Grande-Bretagne, la BBC a finalement décidé vendredi, après beaucoup d'hésitations, de diffuser un court extrait de "Ding Dong! The witch is dead" (La sorcière est morte), une chanson irrévérencieuse devenue un tube sur internet après le décès de Margaret Thatcher, dans le cadre de son hit-parade hebdomadaire sur Radio 1.

"Cela me fait ressentir encore un peu plus de sympathie à son égard", a dit Bart De Wever. "Les critiques sur Thatcher sont caricaturales. Maintenant, je ressens à nouveau autant de sympathie pour elle que lorsque j'étais adolescent."

Nos partenaires