Bart De Wever au ski: sa sécurité renforcée fait grincer des dents

16/02/15 à 19:05 - Mise à jour à 19:04

Source: Belga

Une partie de l'opposition francophone a pointé du doigt lundi les frais supportés par l'Etat belge pour assurer la sécurité du président de la N-VA et bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever, parti en famille aux sports d'hiver.

Bart De Wever au ski: sa sécurité renforcée fait grincer des dents

© Belga

"Si la menace est à ce point grave, n'aurait-on pas dû lui conseiller de différer ce déplacement? Sa protection serait mieux assurée, et à moindres frais pour le contribuable, s'il restait en Belgique", a souligné le président des FDF, Olivier Maingain, dans un communiqué.

Le député interrogera le Premier ministre sur ce point. Il suggère qu'il donne des instructions pour limiter les déplacements à l'étranger de personnalités à protéger.

Le ministre du Budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles, André Flahaut (PS), a exprimé son étonnement, quand on connaît l'empressement des députés de la N-VA à interroger le gouvernement sur le coût de certains déplacements royaux.

"Peut-être que monsieur De Wever aurait dû renoncer à ses vacances. Mais prendre sur le dos de la collectivité des moyens pour assurer sa protection pour aller en vacances, je trouve que c'est un peu fort à un moment où nous vivons un moment dangereux de repli sur soi", a-t-il déclaré sur les ondes de Bel-RTL.

M. De Wever bénéficie d'une protection de niveau 3. Selon des articles de presse parus ce week-end, il est accompagné d'une escorte lourdement armée pendant qu'il passe ses vacances en famille, à la montagne.

Le nombre de dix policiers a été évoqué mais il a été démenti par le cabinet de M. De Wever.

En savoir plus sur:

Nos partenaires