Banques et outils financiers wallons en soutien des travailleurs et sous-traitants

09/09/16 à 15:15 - Mise à jour à 15:15

Source: Belga

(Belga) Les principales banques du pays ainsi que les outils financiers wallons sont convenus vendredi, lors d'une réunion initiée par le ministre wallon de l'Économie Jean-Claude Marcourt, de se coordonner au sein d'un groupe de travail (task force) pour tenter de répondre aux difficultés financières que rencontreraient les entreprises sous-traitantes de Caterpillar Gosselies touchées par la fermeture annoncée, et les travailleurs qui en seront licenciés, a-t-on appris auprès du cabinet Marcourt.

Banques et outils financiers wallons en soutien des travailleurs et sous-traitants

Banques et outils financiers wallons en soutien des travailleurs et sous-traitants © BELGA

Reports de paiements, aménagements de crédits, crédits-ponts, bon usage des indemnités de licenciement, remboursements anticipés, contre-garanties pour diversifier les activités économiques, etc: l'ensemble du secteur bancaire devrait dans les semaines à venir coordonner les réponses envisageables et transmettre leurs instructions à leurs agences. "L'idée, c'est d'étudier les dossiers au cas par cas et analyser finement les besoins, afin d'amortir au mieux le choc que subissent les entreprises ou les travailleurs", selon le cabinet Marcourt. Le ministre PS était entouré lors de cette réunion des représentants de Febelfin, la fédération belge du secteur financier, ainsi que de cinq des plus grandes banques belges (ING, CBC, Belfius, BNP Paribas Fortis, CPH) et des trois outils financiers wallons que sont la SRIW (intervention financière à long terme dans des entreprises), la Sowalfin (partenaire financier des PME) et la Sogepa (pour les entreprises en redéploiement). Ces dernières peuvent fournir des contre-garanties aux entreprises, précieuses pour rassurer les banques et servir de levier pour ces dernières. Les banques agiront aussi dans le cadre de la charte bancaire qu'elles ont signé en avril dernier avec la Wallonie, et qui doit permettre de mobiliser, de 2016 à 2020, quelque 2,8 milliards d'euros pour financer la création et la croissance des Petites et Moyennes Entreprises (PME) au sud du pays. (Belga)

Nos partenaires