Bangladesh: les fournisseurs d'H&M encore à la traîne quant à la sécurité des travailleurs

28/01/16 à 16:25 - Mise à jour à 16:25

Source: Belga

(Belga) Tous les fournisseurs stratégiques de H&M au Banglasdesh, sauf un, "restent en retard sur le planning prévu" dans le cadre de l'Accord sur les incendies et la sécurité des bâtiments d'usine au Bangladesh. Cet accord, qui vise une industrie de l'habillement plus sûre pour les travailleurs de ce pays, a été signé en mai 2013 par H&M, dans la foulée de la catastrophe du Rana Plaza.

Bangladesh: les fournisseurs d'H&M encore à la traîne quant à la sécurité des travailleurs

Bangladesh: les fournisseurs d'H&M encore à la traîne quant à la sécurité des travailleurs © BELGA

Jeudi, la Clean Clothes Campaign, relayée en Belgique par achACT, et ses associations alliées (International Labor Rights Forum, Maquila Solidarity Network et Worker Rights Consortium), qui sont des "observateurs" de l'Accord, pointent dans une actualisation de leur rapport sur H&M des retards importants dans les réparations exigées. Concrètement, des "dizaines de milliers de travailleurs" bengalis "risquent toujours leur santé et leur vie pour fabriquer des vêtements pour H&M", relaie achACT. Les équipes chargées d'observer la mise en oeuvre de l'Accord avaient exigé toute une série de réparations et d'adaptations chez les fournisseurs d'H&M, visant à offrir un cadre de travail sécurisé aux travailleurs. Mais, en janvier 2016, plus de la moitié des 32 fournisseurs stratégiques de la marque au Bangladesh "n'ont toujours pas de sorties de secours adéquates". "Après plus de deux ans et demi de mise en ?uvre de l'Accord Bangladesh, chaque réparation exigée chez les fournisseurs de H&M" devrait pourtant "avoir été réalisée", rappelle Scott Nova du Worker Rights Consortium. "Nous constatons que la pression exercée sur H&M suite au premier rapport a donné lieu à certaines améliorations récentes, mais il reste encore beaucoup à faire", indique Liana Foxvog du International Labor Rights Forum. "H&M doit respecter son engagement de financer significativement les rénovations chez ses fournisseurs". Un point sensible concerne les sorties de secours, souvent constituées de portes inadéquates (verrouillables, coulissantes, non coupe-feu). (Belga)

Nos partenaires