Bangladesh: la police annonce la mort d'un des "cerveaux" de l'attaque du café de Dacca

06/01/17 à 07:17 - Mise à jour à 07:20

Source: Belga

(Belga) Un combattant djihadiste considéré comme "un des cerveaux" de l'attaque d'un café de Dacca qui avait fait 22 morts en juillet est mort vendredi lors d'un raid policier dans la capitale bangladaise, ont annoncé les autorités.

Les dépouilles de Nurul Islam Marzan et d'un autre activiste islamiste présumé ont été découvertes dans une résidence du quartier de Rayer Bazar, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police métropolitaine de Dacca. "Nous avons découvert deux corps, dont celui de Marzan", a déclaré à l'AFP le commissaire adjoint Yusuf Ali après le raid policier. Il a affirmé que ce dernier, âgé d'une trentaine d'années, était "un des cerveaux" de la prise d'otages sanglante le 1er juillet du restaurant Holey Artisan Bakery, situé dans le quartier huppé de Gulshan, dans laquelle 22 personnes avaient péri, dont 18 étrangers. Le groupe Etat Islamique avait revendiqué le massacre de Dacca et publié des images du carnage avant l'assaut donné par la police. Mais les autorités du Bangladesh nient la présence de tout groupe djihadiste international dans le pays, et ont rejeté la responsabilité des récents attentats sur le Jamayetul Mujahideen Bangladesh (JMB), un groupe islamiste local interdit. Ce n'est pas la première fois que les autorités bangladaises annoncent une percée dans l'enquête sur cette attaque. Fin août la police avait dit avoir abattu un certain Tamim Chowdhury, qui possédait la double nationalité canadienne et bangladaise, et qu'elle avait présenté comme "le cerveau de l'attaque et le chef du JMB". (Belga)

Nos partenaires