Bangladesh : 10 personnes tuées lors de heurts en marge d'élections locales

23/03/16 à 08:08 - Mise à jour à 08:08

Source: Belga

(Belga) Au moins 10 personnes ont été tuées depuis mardi dans des violences en marge d'élections locales au Bangladesh, sept ayant été touchées par des tirs des forces de sécurité, a indiqué mercredi la police.

Les principaux heurts ont éclaté dans la ville côtière de Mathbnaria (sud) où des milliers de sympathisants du parti au pouvoir ont attaqué la police et les garde-frontières qui transportaient les urnes dans des bâtiments du gouvernement. "Sur ordre d'un magistrat, les policiers ont tiré sur des milliers de personnes incontrôlables qui nous ont attaqués à coup de machettes, de pierres et de bâtons", a dit Walid Hossain, chef de la police du district à l'AFP. "Trois ont été tuées sur le coup et deux lors de leur transport à l'hôpital", a-t-il ajouté. Les victimes sont des partisans de l'Awami League (AL), au pouvoir, qui ont attaqué la police car ils craignaient apparemment la défaite du parti au niveau local, a dit un autre responsable policier. Les forces de sécurité ont tué deux autres personnes dans la ville de Sabrang (sud-est) où les partisans d'un candidat dissident de l'Awami League ont essayé de s'emparer des urnes aux mains des forces paramilitaires, a dit le chef de la police locale, Kabir Hossain, à l'AFP. Trois autres ont été tuées dans d'autres endroits du pays où l'on votait mardi pour l'élection de plus de 6.000 conseils locaux. Ce vote doit se tenir en six phases sur quatre mois. Le parti d'opposition, le Bangladesh National Party (BNP), estime que pratiquement tous les scrutins locaux ont été touchés par des actes de violence, des fraudes, en particulier le bourrage d'urne par des partisans du pouvoir. Ce scrutin ne changera pas le paysage politique du Bangladesh mais une victoire de l'AL renforcerait la Première ministre Sheikh Hasina jusqu'aux élections générales de 2019. (Belga)

Nos partenaires