Bande dessinée : encore belge, la franco-belge ?

13/02/16 à 13:54 - Mise à jour à 13:54

Source: Le Vif

La bande dessinée dite franco-belge et essentiellement jeunesse reste un pilier du secteur. Mais elle n'est plus ce qu'elle était, tant dans ses structures que dans ses racines.

Il suffit d'être l'un des 200 000 visiteurs qui se pressent chaque année fin janvier dans les bulles surchauffées du festival d'Angoulême pour s'en convaincre : la bande dessinée familiale, jeunesse et franco-belge a encore de beaux jours devant elle. Et les stars populaires d'aujourd'hui sont encore souvent celles d'hier : les Lucky Luke, Astérix, Boule et Bill, Petit Spirou, Cédric, Titeuf et autres Schtroumpfs restent des locomotives. Des séries de BD dites franco-belges par leurs origines géographiques et stylistiques, "à gags", principalement destinées aux enfants (et certes aussi aux nostalgiques), et qui ont pendant des générations donnés le "la" à toute l'industrie, elle aussi basée pour l'essentiel en Belgique, via les éditions Dupuis et Le Lombard.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires