Baisse du nombre d'accidents mortels sur les routes belges

13/09/13 à 09:18 - Mise à jour à 09:18

Source: Le Vif

Le nombre de tués et d'accidents sur les routes belges est en baisse au premier semestre 2013, d'après le baromètre de la sécurité routière publié vendredi par l'Institut belge pour la Sécurité routière (IBSR).

Baisse du nombre d'accidents mortels sur les routes belges

© Image Globe

Entre janvier et juin, l'IBSR a enregistré 1.980 accidents corporels (-9,2%) et 18 tués sur place (-5,6%) de moins que lors des 6 premiers mois de l'année 2012. Avec 19.511 accidents et 303 tués sur place, il s'agit des plus faibles nombres d'accidents et de tués jamais enregistrés pendant le premier semestre d'une année.

En ce qui concerne les accidents, le bilan semestriel est positif pour toutes les Régions du pays: -10,5% en Région bruxelloise, -9,8% en Région flamande et -7,5 % en Région wallonne. En nombre de tués, la tendance à la baisse est nettement plus marquée en Wallonie (-13,5% soit 148 tués sur place au lieu de 128) qu'en Flandre (-1,2% soit 161 tués sur place au lieu de 159). A Bruxelles, le nombre de tués sur place est passé de 10 à 16. Le baromètre mentionne néanmoins une augmentation du nombre de tués dans les provinces d'Anvers, de Flandre occidentale et du Brabant flamand. Parmi les points positifs, l'IBSR met en exergue la baisse de 10,2% du nombre d'accidents survenus les nuits de week-end.

"Les statistiques s'améliorent et nous pouvons nous réjouir du fait que de moins en moins de personnes perdent la vie sur nos routes. Mais il reste un long chemin à parcourir. En effet, notre pays reste mal classé au niveau européen pour ce qui est du nombre de tués par million d'habitants. J'ai bon espoir que les mesures qui entrent en vigueur dans les prochains mois, notamment dans la lutte contre les cas les plus lourds de récidive, nous permettent de progresser davantage encore vers notre objectif", a indiqué le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet. La Belgique s'est fixée comme objectif de réduire de 50% le nombre de tués sur les routes d'ici 2020.

Nos partenaires