Baisse drastique des vols de câbles en 2014

23/01/15 à 09:55 - Mise à jour à 09:55

Source: Belga

Les vols de câbles sur le réseau ferroviaire belge ont connu une baisse de 73% en 2014, annoncent vendredi Infrabel, la police fédérale et la SNCB dans un communiqué conjoint. C'est la deuxième année consécutive qu'une diminution de ces vols est constatée, la baisse avait déjà été de 40% en 2013.

Baisse drastique des vols de câbles en 2014

© Belga

Avec 217 vols en 2014, le réseau connait "ses chiffres les plus bas et les plus encourageants depuis six ans". Pour les trois acteurs, "les actions conjointes menées par Infrabel, la SNCB et surtout la police et le gouvernement dans le cadre du Plan d'Action National contre les vols de câbles sont un franc succès".

Le Plan, lancé début 2013, comprend des mesures techniques, telles que le remplacement du cuivre par de l'aluminium, l'enfouissement des câbles, la vidéosurveillance ou encore la concentration des stocks, mais aussi des mesures structurelles, légales et répressives.

Le gouvernement a par exemple créé une loi interdisant le paiement cash pour la vente de cuivre. Infrabel a de son côté entamé une campagne d'information auprès des services de police et des ferrailleurs, en leur fournissant un kit reprenant les câbles les plus volés afin qu'ils puissent plus facilement déceler les fraudes.

La baisse est également le résultat "d'actions musclées de Securail et de la police", le service de sécurité de la SNCB a mené 129 interventions seul et 34 en coordination avec la police. Le navetteur a largement bénéficié de la chute spectaculaire des vols de câbles.

En 2014, "162 vols ont provoqué des retards conséquents, pour un total de 14.448 minutes, contre 44.933 minutes en 498 retards en 2013", soit une chute de 67%. "Mais ce bilan encourageant ne freinera pas les actions entreprises", peut-on lire dans le communiqué conjoint. "Certains arrondissements judiciaires sont encore trop souvent les cibles des voleurs."

C'est notamment le cas du Hainaut puisqu'un vol sur deux y a lieu. La province d'Anvers et la Région bruxelloise sont elles aussi régulièrement visées par les malfrats.

En savoir plus sur:

Nos partenaires