B. Debaets attend un signal fort de Damso et des joueurs en faveur du respect des femmes

07/03/18 à 19:58 - Mise à jour à 19:59

Source: Belga

(Belga) En vue de la Coupe du monde de football, la secrétaire d'Etat bruxelloise à l'Egalité des Chances Bianca Debaets (CD&V) attend un signal fort de la part du rappeur Damso et des joueurs de l'équipe nationale belge de football démontrant que des vedettes du monde du sport et de la musique s'engagent en faveur d'une société respectueuse des femmes. Ce signal pourrait prendre la forme d'une participation à une projection du documentaire "Femme de la rue" pour les joueurs et le rappeur et d'un dialogue avec certaines victimes de harcèlement sexuel, a indiqué la secrétaire d'Etat, dans un communiqué.

Mme Debaets a écrit un courrier dans ce sens à l'Union Belge de football jugeant que la valeur d'exemple incarnée par les personnalités populaires du monde du sport et de la musique ne doit certainement pas être sous-estimée. "Guidée par une partie des joueurs, l'Union belge a peut-être choisi un rappeur populaire pour son nouvel hymne de Coupe du monde mais plusieurs textes du répertoire de Damso apparaissent comme grossiers, sexistes ou encore totalement irrespectueux des femmes. En même temps, il est impossible de changer à présent ce qu'il a écrit ou chanté par le passé", a commenté Mme Debaets. Pour la secrétaire d'Etat, même si la Fédération décide de choisir un autre rappeur ou chanteur, les paroles de Damso existeront toujours et, "au fond, cela ne changerait pas grand-chose". Il serait préférable que l'Union belge de football envoie un signal fort, avec les joueurs et Damso, pour dire que les comportements ou propos inappropriés vis-à-vis des femmes sont inadmissibles. "Si le rappeur refuse d'entrer dans cette dimension, alors, à mon sens, il s'auto-exclura par lui-même en prouvant qu'il n'est pas digne d'être l'interprète de la chanson de notre équipe nationale pour le Mondial", a encore dit Bianca Debaets. (Belga)

Nos partenaires