Ayoub Bazarouj réclame des dédommagements pour les dégâts lors de perquisitions

04/11/16 à 07:14 - Mise à jour à 07:17

Source: Belga

(Belga) Une plainte contre l'État belge va être déposée afin d'obtenir 20.000 euros de dédommagements pour les dégâts occasionnés lors de deux perquisitions menées fin 2015 au domicile d'Ayoub Bazarouj, indique l'avocat de celui-ci dans Le Soir et les titres Sudpresse vendredi.

Les unités d'intervention de la police fédérale ont mené des perquisitions par deux fois dans le domicile de M. Bazarouj, rue Delaunoy à Molenbeek, dans le cadre de leurs recherches de Salah Abdeslam après les attentats de Paris. Ces interventions se sont avérées infructueuses. "Les dégâts sont toujours visibles de l'extérieur: mon client n'a pas l'argent pour effectuer les réparations", explique Me Yannick De Vlaeminck. "L'État belge a l'obligation de réparer les dommages causés mais comme les caisses sont vides, il ne le fait pas. Nous verrons s'il réagit à cette mise en demeure." Le SPF Justice reconnait cette obligation mais note que "si la personne fait l'objet d'un verdict de culpabilité ou que des éléments à charge pèsent sur elle, il n'y a aucune raison de la dédommager". Or en dépit, d'absence d'indice prouvant son implication dans les attentats de Paris ou la fuite de Salah Abdeslam, M. Bazarouj reste inculpé pour participation à une organisation terroriste. (Belga)

Nos partenaires