Avec le burkini, la France s'est "perdue dans des débats" inutiles

25/09/16 à 14:11 - Mise à jour à 14:14

Source: Belga

(Belga) Si la France a su rester unie face au radicalisme et au risque terroriste, elle s'est "aussi parfois perdue dans des débats qui n'avaient pas lieu d'être", a déploré dimanche le grand rabbin de France Haïm Korsia dans une allusion notamment à la polémique sur l'interdiction du burkini.

Avec le burkini, la France s'est "perdue dans des débats" inutiles

Avec le burkini, la France s'est "perdue dans des débats" inutiles © BELGA

"La France, si durement éprouvée ces derniers mois par le fondamentalisme et le terrorisme, a su trouver la voie de l'unité, mais elle s'est aussi parfois perdue dans des débats qui n'avaient pas lieu d'être", a-t-il déclaré dans son discours lors de la cérémonie à la mémoire des martyrs de la déportation à la grande synagogue de la Victoire à Paris. Une allusion notamment à la vive polémique au mois d'août sur l'interdiction du burkini à la plage, selon son entourage. De nombreux maires de la Côte d'Azur avaient pris au nom de la laïcité des arrêtés interdisant cette tenue de bain islamique très couvrante, qui ont été dans leur majorité invalidés par le Conseil d'Etat. Dans un contexte préélectoral, plusieurs personnalités de droite se sont alors prononcées pour une loi interdisant le burkini. "La laïcité, faut-il encore le rappeler, est le principe de neutralité de l'Etat qui garantit à chacune et à chacun de croire ou de ne pas croire et d'exercer librement son culte", a souligné le grand rabbin de France. Elle n'a selon lui "pas vocation à segmenter la société, mais à la rendre plus riche de par sa diversité, en permettant à des individus d'origines et d'horizons divers de partager une espérance commune: la République". Et Haïm Korsia de mettre en garde: "A l'aube d'échéances électorales cruciales pour le pays, faisons le choix d'une société de confiance et de projection dans l'avenir, plutôt que d'une société de défiance et du retour à un passé que l'on enjolive trop souvent". (Belga)

Nos partenaires