Australie: le parquet veut le silence des médias lors du procès du cardinal Pell

15/05/18 à 10:32 - Mise à jour à 10:38

Source: Belga

(Belga) Le parquet a réclamé mardi un black-out médiatique total lors du procès en Australie du cardinal australien George Pell, le numéro trois du Vatican qui doit être jugé pour des accusations d'agressions sexuelles anciennes.

Un tribunal de Melbourne doit fixer mercredi des dates de procès et trancher sur la question du silence que le parquet veut imposer à la presse. Le prélat de 76 ans, l'un des plus proches conseillers du pape François, est le plus haut représentant de l'Eglise catholique poursuivi pour des agressions sexuelles. Il les dément catégoriquement. Le parquet de l'Etat de Victoria a demandé au tribunal d'imposer aux médias un black-out total "sur toute couverture, totale ou partielle, de la procédure, ou toute information découlant de la procédure ou tout document judiciaire relatif à la procédure". Cette requête est destinée à "empêcher le risque très réel et substantiel de porter atteinte à la bonne administration de la justice", le parquet s'inquiétant de la possibilité que le procès ne soit pas équitable du fait du retentissement énorme de l'affaire. Le parquet réclame également le silence sur le nombre de plaignants, le nombre des chefs d'accusation et leur nature. La nature exacte des faits reprochés à Mgr Pell n'a jamais été dévoilée, les autorités se bornant à parler de "plaignants multiples". Les faits présumés remontent aux années 1970 et 1990. Le parquet ne demande pas en revanche que les journalistes soient interdits d'audience. Les avocats de l'ecclésiastique demandent qu'il soit jugé dans deux procès distincts car les faits présumés se seraient produits dans deux endroits différents et à deux époques différentes. Le tribunal devrait également trancher la question mercredi. (Belga)

Nos partenaires