Australie et Indonésie envisagent des patrouilles communes en mer de Chine méridionale

01/11/16 à 04:06 - Mise à jour à 04:08

Source: Belga

(Belga) L'Australie et l'Indonésie envisagent des patrouilles communes dans la très disputée mer de Chine méridionale, considérée comme sa chasse gardée par Pékin, a affirmé mardi la ministre australienne des Affaires étrangères Julie Bishop.

Australie et Indonésie envisagent des patrouilles communes en mer de Chine méridionale

Australie et Indonésie envisagent des patrouilles communes en mer de Chine méridionale © BELGA

"Nous nous sommes mis d'accord pour explorer la possibilité d'une coopération maritime accrue, et bien sûr cela incluerait des activités communes en mer de Chine méridionale et dans la mer de Sulu, (...) tout cela dans le cadre de notre droit à la liberté de naviguer (dans cette zone), en conformité avec le droit international", a déclaré Mme Bishop à la télévision australienne Australian Broadcasting Corporation. L'éventualité d'une "patrouille de la paix" commune entre les deux pays, dans cette zone, avait déjà été évoquée il y a une semaine par Jakarta, via son ministre de la Défense Ryamizard Ryacudu. Pékin revendique la souveraineté sur la quasi totalité de la mer de Chine méridionale, très riche en ressources, et ce malgré les plaintes de ses voisins d'Asie du Sud-Est, et notamment les Philippines, qui ont obtenu gain de cause devant la Cour permanente d'arbitrage (CPA) de La Haye. L'Australie, allié de toujours des Etats-Unis, n'a aucun droit d'exploitation sur cette zone, mais a toujours tenu à exercer le droit de passage de ses navires dans les eaux internationales de ce secteur. A la différence de certains de ses voisins dans la région, l'Indonésie ne revendique absolument pas la souveraineté de ces divers récifs et îlots aménagés et agrandis par Pékin en mer de Chine méridionale. Jakarta a par contre un conflit avec Pékin sur les ressources en poissons dans ce qu'elle estime être sa zone économique exclusive autour des Natuna, un archipel d'îles éloigné de ses côtes. Le président indonésien Joko Widodo s'était en juin rendu dans le secteur des Natuna sur un navire de guerre, dans une apparente démonstration de force après des incidents avec des bateaux de pêche chinois. (Belga)

Nos partenaires