Australie: deux pères et leurs fils soupçonnés du "complot terroriste" déjoué à Sydney

31/07/17 à 06:17 - Mise à jour à 06:19

Source: Belga

(Belga) Les quatre individus placés en détention à Sydney dans le cadre d'un "complot terroriste" déjoué en Australie, prévoyaient de faire exploser un avion à l'aide d'un explosif dissimulé dans un hachoir à viande, rapportent les médias nationaux lundi. Deux pères et leurs fils forment cette cellule soupçonnée d'avoir fomenté ce complot.

Deux pères d'une quarantaine d'années et leurs fils, qui seraient apparentés par alliance, sont soupçonnés d'être derrière le projet de viser un avion international depuis Sydney à l'aide d'une bombe artisanale cachée dans un hachoir à viande. Selon Channel 7, la cellule recevait des instructions du groupe terroriste Etat islamique en Syrie. Jusqu'à présent, les individus n'étaient pas connus des services anti-terrorisme australiens, seul l'un d'entre aux avait été appréhendé pour conduite négligente. Toutefois ces services ont été alerté par un "petit élément de renseignement" à propos d'un possible complot "inspiré par l'islamisme" ayant recours à un engin explosif artisanal. La cellule est suspectée d'avoir eu l'intention de l'introduire à bord d'un avion à destination du Moyen-Orient, probablement Dubai, caché dans des bagages à main, rapporte lundi The Daily Telegraph. Du matériel a été retrouvé lors de raids de la police anti-terrorisme menés samedi dans quatre quartiers de Sydney. Les fouilles se poursuivent, alors que les quatre individus sont gardés en détention sans encore être formellement inculpés, indique ABC. Selon le média, la police est assurée d'avoir intercepté tous les membres de la cellule. La police a en outre découvert lundi une feuille de route d'un vol de Jakarta à Sydney ainsi qu'une lettre reliant deux des adresses perquisitionnées. Les mesures de sécurité ont été renforcées dans tous les aéroports australiens, causant des perturbations pour les voyageurs. Ce projet d'attaque est le 13e complot déjoué depuis 2014, selon le ministre de la Justice australien, Michael Keenan. (Belga)

Nos partenaires