Augmentation de 20% en cinq ans du nombre de seniors tués sur la route

29/11/16 à 19:39 - Mise à jour à 19:40

Source: Belga

(Belga) En 2010, 153 personnes de plus de 65 ans avaient perdu la vie sur les routes belges. En 2015, ce chiffre est passé à 184, soit une augmentation de 20%. Sur la même période, le nombre total de tués sur les routes belges, tous âges confondus, a, lui, baissé de 13%, révèle une enquête du Soir Mag à paraître mercredi et qui s'appuie sur des chiffres de l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR).

Augmentation de 20% en cinq ans du nombre de seniors tués sur la route

Augmentation de 20% en cinq ans du nombre de seniors tués sur la route © BELGA

"Cette augmentation se marque spécialement chez les utilisateurs de deux-roues, les cyclistes mais aussi les motocyclistes. Ces moyens de locomotion sont davantage utilisés par les seniors. Pour les décès, la tendance est nette et régulière depuis un quart de siècle. En 1992, seule une personne sur sept (17%) tuée sur la route avait 65 ans et plus. Nous en sommes aujourd'hui à une personne sur cinq (23%)", déplore Benoît Godart, porte-parole de l'IBSR. Plus de la moitié des seniors tués sur la route étaient en outre des piétons ou des cyclistes. Les personnes âgées présentent un risque accru d'accident mortel à cause de trois facteurs précis: leur vulnérabilité physique, leur conduite occasionnelle et leur aptitude à la conduite qui diminue, énumère l'IBSR, qui émet dès lors plusieurs recommandations, dont celle du contrôle médical. Si l'Institut s'oppose à un examen médical obligatoire lié à l'âge, il recommande aux autorités de faire évoluer la législation en prévoyant un avis régulier du médecin de famille. (Belga)

Nos partenaires