Aucun participant au groupe 'E-Change' ne veut créer un parti, selon Alda Greoli

19/07/17 à 08:50 - Mise à jour à 08:52

Source: Belga

(Belga) La ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles, Alda Greoli (cdH), a affirmé mercredi qu'aucun participant au groupe de réflexion 'E-change' n'avait l'intention de mettre sur pied un parti politique, alors que La Libre Belgique et la Dernière Heure évoquent cette possibilité dans leurs colonnes. "Autour de la table, personne n'est là pour créer un nouveau parti", a-t-elle déclaré sur les ondes de la Première.

Créé en janvier 2017, le groupe de réflexion baptisé 'E-change' réunit des acteurs politiques de plusieurs formations ainsi que des membres de la société civile. "Il ne s'agit pas d'un nouveau parti politique, mais de personnes d'horizons différents qui se posent la question de savoir comment mieux faire fonctionner le pays", a expliqué Mme Greoli, avant de préciser qu'elle n'avait aucune raison de "changer du cdH". L'ancien co-président d'Ecolo, Jean-Michel Javaux, a également démenti la volonté de créer une nouvelle formation politique. "Il ne s'agit pas d'un nouveau parti mais d'un groupe de réflexion", a-t-il affirmé sur La Première. "Le but n'est pas de créer un nouveau parti à court ou à moyen terme." (Belga)

Nos partenaires