Attentats de Bruxelles: l'audition de l'officier de liaison à Istanbul est reportée

09/01/17 à 19:33 - Mise à jour à 19:33

Source: Belga

La commission d'enquête sur les attentats terroristes a décidé de reporter l'audition de l'officier de liaison de la police fédérale à Istanbul, Sébastien Joris, et de son supérieur hiérarchique, Peter De Buysscher, dans l'attente d'éléments du comité R, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

Attentats de Bruxelles: l'audition de l'officier de liaison à Istanbul est reportée

Sébastien Joris, l'officier de liaison à Istanbul. © BELGA

Ces éléments n'ont pas trait directement aux accusations portées par le ministre de l'Intérieur Jan Jambon contre M. Joris, mais la commission a estimé qu'il était important d'entendre le comité R à ce sujet. L'audition du président du comité, Guy Rapaille, aura lieu mercredi, a-t-on précisé.

Le 25 mars 2016, trois jours après les attentats qui ont frappé la Belgique, Jan Jambon avait accablé l'officier de liaison à propos du transfert raté d'Ibrahim El Bakraoui, l'un des futurs terroristes du 22 mars, arrêté en Turquie en juin 2015. Le 19 décembre, il a répété ses accusations, à nouveau publiquement, alors que M. Joris et son supérieur ont été entendus à huis-clos.

Le 21 décembre, la commission d'enquête a décidé d'entendre MM. Joris et De Buysscher publiquement. L'engagement a été confirmé lundi après-midi mais les auditions prévues mercredi auront lieu à une date ultérieure.

L'audition à huis-clos de la commissaire générale de la police fédérale, Catherine De Bolle, est en revanche maintenue. Les commissaires ont souhaité l'entendre à la suite d'une réunion le 23 mars consacrée au transfert manqué d'Ibrahim El Bakraoui, à laquelle participaient plusieurs responsables policiers, le ministre de l'Intérieur et le président de la N-VA, Bart De Wever. M. Jambon a dit fonder sur cette réunion sa conviction que M. Joris n'avait pas fait correctement son travail et justifié ainsi sa démission, refusée par le Premier ministre. La présence de M. De Wever révélée à la mi-décembre avait suscité une vive controverse.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos