Attentats à Paris - La Sûreté de l'Etat s'explique sur la note concernant la recherche d'armes

26/01/16 à 14:03 - Mise à jour à 14:03

Source: Belga

(Belga) La Sûreté de l'Etat (VSSE) a pris connaissance des informations parues mardi dans plusieurs médias au sujet d'une note émanant de ses services et avisant en avril 2012 le parquet fédéral de réunions suspectes d'extrémistes islamistes dans un appartement de Molenbeek. Elle a souhaité clarifier les informations diffusées et les replacer dans leur contexte, a-t-elle fait savoir dans un communiqué.

"En 2012, le contexte géopolitique et sécuritaire n'était pas celui que nous connaissons aujourd'hui. Il n'était à l'époque pas encore question des départs massifs vers la Syrie, ni de l'ampleur de l'Etat Islamique (EI) connue actuellement. Les départs observés à l'époque concernaient principalement la Somalie", indique la VSSE. "Dans le cadre de ses missions, la VSSE a envoyé des informations au Procureur fédéral en 2012. Il s'agit d'une note datée du 17 avril 2012 concernant les activités de Khalid Zerkani. Gelel Attar apparaît également dans ce dossier qui sera mis à l'instruction et qui sera alimenté par les différents services belges impliqués", poursuit-elle. Le 29 juillet 2015, ce dossier a notamment abouti à la condamnation du recruteur Khalid Zerkani à 12 ans de prison. "Les services de renseignement ont donc rempli leur mission en partageant des informations importantes avec leurs partenaires et les autorités compétentes. Ces informations ont d'ailleurs permis d'éviter que d'autres attentats soient commis en Belgique", a-t-elle conclu. (Belga)

Nos partenaires