Attentats à Paris - La police judiciaire connaissait les projets des frères Abdeslam dès juillet 2014

01/03/16 à 07:15 - Mise à jour à 07:15

Source: Belga

(Belga) La section antiterroriste de la police judiciaire fédérale (DR3) a reçu dès juillet 2014 des informations d'une source considérée comme "fiable" sur des projets d'attentats fomentés par les frères Abdeslam, révèle L'Echo mardi. Prise à la légère, et en raison de la mauvaise communication entre plusieurs services, l'enquête sera fermée en juin 2015, la police fédérale judiciaire (PJF) considérant que les deux individus ne représentent pas un danger.

Selon L'Echo, ce sont au total dix à treize personnes de la DR3 qui sont mises au courant des plans des deux djihadistes à partir de juillet 2014. La police locale de Bruxelles-Ouest a ensuite mené une enquête et auditionnera les deux suspects en février 2015, comme révélé par la RTBF. La police fédérale a néanmoins par la suite jugé qu'ils ne représentent pas un danger et, sur cet avis, le parquet classe le dossier sans suite. Cet élément ne figure pas dans le rapport que le comité P a transmis au Parlement. Au sein de la PJF, on s'agace de ces accusations, arguant que la DR3 a déjoué nombre d'attentats. D'autres sources estiment néanmoins que ces services ont un besoin urgent d'être réformés. "Si on avait traité toutes ces informations correctement, on aurait pu éviter les attentats de Paris", estime même un policier. (Belga)

Nos partenaires