Attentats à Paris - La police a manqué par 13 fois de démasquer les auteurs avant les attaques

08/10/16 à 07:25 - Mise à jour à 07:27

Source: Belga

(Belga) Par 13 fois au moins les services de police ont fait des erreurs ou n'ont pas saisi l'occasion de démasquer les auteurs des attentats de Paris du 13 novembre avant qu'ils passent à l'action, d'après le rapport final du Comité P que De Tijd a pu consulter.

Après les attentats du 13 novembre, le Comité P a enquêté sur ce que les services de police belges savaient des auteurs. Le rapport final est désormais ficelé, selon le quotidien flamand qui en révèle le contenu samedi. Il apparaît que les données téléphoniques détenues par la police dès février 2015 démontraient que Salah Abdeslam avait eu des contacts avec des personnes suspectées de terrorisme. Mais ces données n'ont pas été exploitées par manque de personnel. Aussi, en mars l'année passée l'Espagne avait interrogé les services belges au sujet d'un voyage de Brahim Abdeslam, mais la réponse belge n'est parvenue qu'après les attentats. Des informations sur le kamikaze Bilal Hadfi sont aussi restées inexploitées durant six mois par manque d'enquêteurs toujours. Enfin, des informations secrètes sur des attaques en Europe de l'Ouest sous la direction d'Abdelhamid Abaaoud ont aussi longtemps été conservées par le parquet fédéral. (Belga)

Nos partenaires