Attentats à Paris: L. Abraimi et A. Bazarouj ont comparu devant la chambre des mises en accusation

22/01/16 à 11:50 - Mise à jour à 11:50

Source: Belga

(Belga) L. Abraimi et A. Bazarouj, deux suspects dans l'enquête sur les attentats de Paris, ont comparu vendredi matin devant la chambre des mises en accusation. Celle-ci doit se prononcer sur la prolongation de leur détention. Il s'agit pour Lazez Abraimi d'une simple formalité, ses avocats ayant abandonné le recours en appel introduit contre la décision de la chambre du conseil de prolonger sa détention de trois mois. L'avocat d'Ayoub Bazarouj espère quant à lui la remise en liberté de son client, le parquet fédéral n'ayant plus l'intention de poursuivre A. Bazarouj pour participation dans les attaques parisiennes.

Attentats à Paris: L. Abraimi et A. Bazarouj ont comparu devant la chambre des mises en accusation

Attentats à Paris: L. Abraimi et A. Bazarouj ont comparu devant la chambre des mises en accusation © BELGA

"Mon client a été inculpé pour participation aux activités d'un groupe terroriste et pour 132 assassinats terroristes, mais le parquet fédéral a désormais demandé que cette dernière inculpation soit abandonnée", a précisé Me Yannick De Vlaemynck, l'avocat de A. Bazarouj. "Le parquet fédéral reconnait qu'il n'y a aucune preuve que mon client ait été impliqué dans les attentats. Selon nous, il n'y a pas non plus d'éléments prouvant ses liens avec un groupe terroriste ou qu'il ait aidé Salah Abdeslam de quelque façon que ce soit. Abdeslam n'a jamais séjourné dans sa maison, ni avant, ni après les attaques." Le parquet se base, selon la défense, sur deux conversations téléphones au cours desquelles Salah Abdeslam aurait été cité, ainsi que l'existence d'une bombe. "La première est une plaisanterie, et la seconde évoque une vidéo circulant sur Facebook", avance Me De Vlaemynck. L. Abraimi est quant à lui suspecté d'avoir véhiculé Salah Abdeslam à travers Bruxelles le samedi 14 novembre ou après, mais l'homme nie fermement. La chambre des mises en accusation se prononcera dans la journée sur le sort des deux hommes. (Belga)

Nos partenaires