Attentats à Paris - Jawad Bendaoud clame son innocence dans une lettre et demande à sortir de l'isolement

30/04/16 à 00:26 - Mise à jour à 00:26

Source: Belga

(Belga) Jawad Bendaoud, dont l'appartement en banlieue parisienne avait servi de planque aux terroristes du 13 novembre, clame son innocence dans une nouvelle lettre et demande à sortir de l'isolement de la maison d'arrêt de Villepinte (Seine-Saint-Denis) où il est placé, rapportent les médias français vendredi soir.

Attentats à Paris - Jawad Bendaoud clame son innocence dans une lettre et demande à sortir de l'isolement

Attentats à Paris - Jawad Bendaoud clame son innocence dans une lettre et demande à sortir de l'isolement © BELGA

Dans une lettre datée du 25 mars, Jawad Bendaoud, le "logeur de Daesh", s'adresse au juge d'instruction pour à nouveau clamer son innocence. "Depuis ma sortie de prison (en septembre 2015, ndlr), je n'ai même pas préparé un repas et vous me parlez de préparer des attentats. Je n'ai rien à voir avec tout ça." Il précise avoir vu "moins de 10 minutes" Abdelhamid Abaaoud, djihadiste belgo-marocain et cerveau présumé des attentats de Paris abattu dans cette planque à Saint-Denis. "Vous croyez que je suis profiler pour savoir ce qu'il a fait avant d'arriver chez moi". Il signale avoir consommé des stupéfiants ce jour-là et n'avoir jamais vu d'explosifs. Jawad Bendaoud conclut sa missive en affirmant: "Je veux sortir de l'isolement. Je vais péter les plombs". Le jeune homme est soupçonné d'avoir fourni un logement de repli à Abaaoud. Il avait été arrêté le 18 novembre en rue, à proximité immédiate de l'appartement de Saint-Denis pris ensuite d'assaut par des policiers d'élite. Il a été arrêté pour "association de malfaiteurs criminelle en relation avec une entreprise terroriste", mais la charge relative à un appel reçu de Belgique une dizaine de jours plus tôt a été abandonnée. Mi-décembre, Jawad Bendaoud avait déjà rédigé une lettre dans laquelle il affirmait ne "rien à voir avec Daesh." (Belga)

Nos partenaires