Attentats à Bruxelles - Unia a reçu 25 plaintes concernant les propos d'Yvan Mayeur sur la Flandre

01/04/16 à 16:49 - Mise à jour à 16:49

Source: Belga

(Belga) Unia a reçu 25 plaintes concernant les propos tenus par le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, à la suite d'une manifestation de hooligans à la place de la Bourse dimanche dernier. "La Flandre est venue salir Bruxelles avec ses extrémistes", avait déclaré le lendemain M. Mayeur.

Attentats à Bruxelles - Unia a reçu 25 plaintes concernant les propos d'Yvan Mayeur sur la Flandre

Attentats à Bruxelles - Unia a reçu 25 plaintes concernant les propos d'Yvan Mayeur sur la Flandre © BELGA

Après analyse, Unia - le nouveau nom du Centre interfédéral pour l'égalité des chances - a estimé que les propos du bourgmestre de Bruxelles n'étaient pas punissables au sens juridique. Le service public indique qu'il "est difficile d'établir l'intention d'inciter à la haine envers la communauté flamande" dans les propos de M. Mayeur. "Néanmoins, tolérer un propos sur le plan juridique ne signifie pas qu'on l'approuve sur le plan moral", ajoute Unia, qui précise comprendre que ces propos "aient été perçus comme vexatoires par une partie de la population flamande". Unia reste cependant très attaché au principe de liberté d'expression et précise que "tout le monde doit être en mesure d'exprimer son opinion, même si cette dernière peut être reçue comme choquante ou offensante". "En principe, on peut tout dire, sauf si l'on profère des propos qui incitent à la haine, à la discrimination ou à la violence. Dans ce cadre-là, il doit clairement y avoir l'intention ou la volonté d'encourager à la discrimination, la ségrégation, la haine ou à la violence contre une personne, un groupe, une communauté ou un de ses membres." (Belga)

Nos partenaires