Attentats à Bruxelles - Rapport comité P: le SLFP-Police salue la décision "extrêmement sage" de la Commission

26/04/16 à 14:49 - Mise à jour à 14:49

Source: Belga

(Belga) Le syndicat SLFP-Police a qualifié mardi d'"extrêmement sage" la décision des membres de la commission parlementaire de suivi des organes de contrôle des services de police et du renseignement de permettre aux services incriminés dans un rapport du comité P de pouvoir répondre point par point.

Selon les éléments du rapport du comité P que le quotidien Le Soir a pu se procurer, la section antiterroriste de la police fédérale n'a pu investiguer plus avant le cas des frères Abdeslam alors qu'ils étaient en voie de radicalisation, le dossier ayant finalement été classé sans suite faute de moyens. La commission parlementaire de suivi des organes de contrôle des services de police a décidé mardi à l'unanimité de permettre aux services de police incriminés dans ce rapport de pouvoir répondre point par point. Ce n'est qu'en possession de leurs répliques que les députés analyseront, la semaine prochaine, le rapport sur le fond. "Nous abondons dans le sens des parlementaires", a commenté Vincent Gilles, président du SLFP-Police. "Ce rapport paraît excessivement à charge. C'est bien que les députés ne se soient pas laissés gruger et permettent aux services concernés de s'exprimer. "Le délégué permanent à la CSC-Police Stéphane Deldicque a pour sa part rappelé le problème généralisé de recrutement au sein de la police et le manque d'enquêteurs spécialisés en matière de lutte contre le terrorisme. "Il faudra voir si ce manque de moyens a eu un impact sur l'enquête et la qualité de celle-ci", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires