Attentats à Bruxelles - Le président du tribunal de Bruxelles confirme le report du procès "rue du Dries"

15/12/17 à 15:47 - Mise à jour à 15:49

Source: Belga

(Belga) Le président du tribunal de première instance francophone de Bruxelles, Luc Hennart, a confirmé vendredi après-midi, via un communiqué, que le procès de la fusillade rue du Dries sera reporté, lundi, à une date ultérieure. Il a par ailleurs annoncé qu'il donnera une conférence de presse après l'audience, à 10h00, dans la salle 0.12 du palais de justice de Bruxelles. Dans ce dossier, Salah Abdeslam et Soufien Ayari doivent répondre de tentative de meurtre dans un contexte terroriste et de possession illégale d'armes à feu.

"Le procès en cause du procureur fédéral contre Salah Abdeslam et Sofien Ayari, dont l'ouverture était prévue ce lundi 18 décembre 2017 à 8h45, sera remis. L'audience du lundi 18 décembre (toujours dans la salle 0.30 à 8h45), qui sera de courte durée, se limitera donc, conformément à la procédure, à donner acte de cette remise et à fixer une nouvelle date", a déclaré Luc Hennart. "En conséquence, la mise en place de la salle dédiée à la presse n'aura pas lieu et les accréditations ne seront pas délivrées. A noter que les demandes d'accréditations déjà introduites restent valables. Elles seront traitées prochainement dans la perspective de la nouvelle date", a-t-il précisé à l'attention des journalistes. "Il convient, en outre, de préciser que l'heure d'accès au palais de justice, pour le public et donc pour les médias, a été modifiée. Elle est désormais fixée à 6h30. Afin de répondre aux multiples questions qui me parviennent, je tiendrai un point presse le lundi 18 décembre 2017 à 10h00, dans la salle 0.12 du palais de justice", a ajouté le magistrat. Dans ce dossier, Salah Abdeslam et de Soufien Ayari doivent répondre de tentative de meurtre dans un contexte terroriste et de possession illégale d'armes à feu. Le 15 mars 2016, des policiers belges et français avaient entrepris de perquisitionner une habitation de la rue du Dries à Forest, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris. Dès leur arrivée, ils avaient essuyé des tirs de la part des occupants de l'appartement, entre autres Salah Abdeslam et Sofien Ayari. (Belga)

Nos partenaires