Attentats à Bruxelles: "Il a été rapidement décidé mardi de ne pas fermer l'aéroport de Charleroi"

27/03/16 à 14:06 - Mise à jour à 14:06

Source: Belga

(Belga) "Il a été rapidement décidé mardi de ne pas fermer l'aéroport de Charleroi", après l'attentat à Brussels Airport à 07h58, a indiqué dimanche le porte-parole de l'aéroport régional, Vincent Grassa, interrogé par Belga. "La question a été soulevée", dit-il, mais comme le dispositif de sécurité renforcé a pu être rapidement mis en place, la direction de l'aéroport, en concertation avec les différents acteurs dont la police et les services de secours, a décidé de poursuivre les activités sur le site.

Le dispositif de sécurité a été renforcé dans l'aéroport régional carolo depuis les attentats de Paris, avec un effectif policier plus important et une présence militaire. Après les attentats de mardi à Brussels Airport et à la station de métro de Maelbeek, ce dispositif a une nouvelle fois été renforcé. "Après un certain temps d'adaptation", le temps de réquisitionner le personnel nécessaire, un contrôle des passagers et de leurs bagages a été mis en place en amont, soit à l'entrée même du terminal. Ce système était opérationnel mardi après-midi, explique le porte-parole. Seuls les voyageurs disposant de leur carte d'embarquement et de leur carte d'identité ont accès au terminal. Les voyageurs et les bagages sont soumis à un autre contrôle à l'intérieur du bâtiment, qui était déjà effectif avant l'attentat de Brussels Airport, via les scanners à rayons X. Les attentats à Zaventem n'ont pas entraîné mardi de perturbations pour les voyageurs présents à Brussels South Charleroi malgré le renforcement du dispositif de sécurité hormis en fin de journée où quelques vols ont subi des retards, selon l'aéroport. (Belga)

Nos partenaires