Attentats à Bruxelles - Environ 200 victimes et proches ont visité la station de métro Maelbeek

23/04/16 à 19:02 - Mise à jour à 19:02

Source: Belga

(Belga) Environ 200 victimes et proches de victimes des attentats qui ont touché la station de métro Maelbeek le 22 mars se sont rendus samedi dans la station de métro, qui avait été ouverte spécialement pour eux deux jours avant sa remise en service. Une centaine de membres des services de secours ont également visité la station. "L'accompagnement psychologique prévu a été plus que nécessaire", a commenté la porte-parole du parquet Ine Van Wymersch. "Il est clair que la visite a été utile dans le travail psychologique de toutes ces personnes."

Attentats à Bruxelles - Environ 200 victimes et proches ont visité la station de métro Maelbeek

Attentats à Bruxelles - Environ 200 victimes et proches ont visité la station de métro Maelbeek © BELGA

"Les victimes et leurs proches ont eu l'occasion de déposer des fleurs et de se promener dans la station", explique la porte-parole du parquet. "Ils ont également pu laisser un message sur un mur du souvenir et ont été accueillis dans une tente, à la fin, où ils ont pu manger et boire quelque chose. Des aides psychologiques étaient prêtes à intervenir pour les accompagner et les accueillir, personne n'a été laissé à son sort." Les membres de la police et des pompiers et les travailleurs de la STIB qui se sont rendus sur les lieux le jour des attentats pour aider ont également pu visiter la station. "Une centaine de personnes sont venues", a précisé la porte-parole de la police Ilse Van de Keere. "Pour eux aussi, c'était un moment très important." Les réactions à cette initiative étaient plus que positives. "Les gens ont clairement dit qu'ils appréciaient, et la bonne collaboration entre les différents services aussi a été saluée", a encore indiqué la porte-parole du parquet. Les différents services prévoient aussi une visite similaire à Brussels Airport, avant que l'aéroport ne rouvre totalement. "Où, quand et comment cela sera organisé, nous ne le savons pas encore", a conclu le parquet. (Belga)

Nos partenaires