Attentats à Bruxelles - Centrale Tihange: 11 travailleurs privés d'autorisation d'accès - réaction Electrabel

24/03/16 à 15:57 - Mise à jour à 15:57

Source: Belga

(Belga) "Les sites nucléaires comme l'ensemble des sites sensibles en Belgique bénéficient de mesures de protection particulières", a indiqué jeudi le service presse d'Electrabel après que la RTBF ait annoncé que onze personnes travaillant à la centrale nucléaire de Tihange ont été privées de leur badge d'accès au lendemain des événements perpétrés dans la capitale. Celles-ci ne peuvent désormais plus entrer sur leur lieu de travail.

Après la fusillade de Forest, sept personnes ont été privées de leur autorisation d'accès et quatre autres l'ont été après les attentats de mardi, selon la chaîne publique. Electrabel a appelé jeudi à la plus grande prudence et au discernement quant à certains articles publiés ce matin. "L'accès aux sites nucléaires est soumis à des procédures rigoureuses et des contrôles spécifiques", a indiqué Electrabel, qui rappelle que "la détention d'une habilitation est indispensable pour pouvoir travailler sur un site nucléaire, comme pour d'autres sites sensibles. Ces habilitations sont délivrées par l'Autorité Nationale de Sécurité." Electrabel a encore tenu à préciser que "la personne épiée par une caméra ne fait pas partie du personnel d'Electrabel et n'est liée, ni de près ni de loin, aux sites de Doel et de Tihange." A la demande des autorités, aucun autre commentaire concernant cette vidéo ne sera fait. Pour tout commentaire sur l'enquête en cours, Electrabel renvoie vers le parquet fédéral. (Belga)

Nos partenaires