Attentats à Bruxelles - Bonte: la police de Vilvorde n'aurait pu retenir les hooligans, Bruxelles était d'accord

29/03/16 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Source: Belga

(Belga) Le bourgmestre de Vilvorde Hans Bonte, pointé du doigt parmi d'autres par le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur pour n'avoir pas empêché 400 fauteurs de trouble d'extrême droite de rejoindre dimanche la place de la Bourse depuis la gare de cette commune du Brabant flamand, a expliqué mardi pourquoi la police de Vilvorde ne l'avait pas fait.

"Il était convenu avec les services de police de Bruxelles de ne pas le faire. Notre corps est composé de 123 agents, nous n'y serions pas parvenus un dimanche de Pâques", a affirmé M. Bonte (sp.a). "Le vrai problème dans cette affaire, c'est évidemment le fait que plus de 400 personnes se soient senties appelées à se déplacer vers la capitale, à l'encontre des directives du gouvernement fédéral et des services de sécurité, pour, une fois là-bas, non pas combattre l'angoisse mais en susciter davantage", a estimé le bourgmestre flamand. Hans Bonte a déploré la polémique dans le chef d'Yvan Mayeur (PS). "Dans des moments comme ceux-ci, la sérénité politique est indiquée, et tout le monde doit coopérer, avant tout. Ce n'est vraiment pas le moment de polémiquer entre nous. J'espère que le calme reviendra", a déclaré M. Bonte. (Belga)

Nos partenaires