Attentat sur un marché de Noël à Berlin - "Pas d'erreur des services allemands de l'immigration dans le dossier Amri"

30/12/16 à 05:33 - Mise à jour à 05:34

Source: Belga

(Belga) Les services allemands en charge de l'immigration, le BAMF (Bundesamt für Migration und Flüchtlinge), n'ont à première vue pas commis d'erreur dans le dossier autour d'Anis Amri, suspecté d'être l'auteur de l'attentat au camion-bélier du 19 décembre à Berlin et tué en Italie lors d'un contrôle policier la semaine dernière. C'est ce qu'affirme en tout cas Frank-Jürgen Weise, à la tête de ce service, vendredi dans les pages du quotidien Bild. "L'affaire Amri" est malgré tout pointée comme "une occasion de revoir certains procédés" au sein de l'organisation, a-t-il souligné.

Weise a indiqué qu'il n'a jusqu'à présent "pas découvert d'erreurs du BAMF dans le dossier Amri". L'enquête se poursuit et tous les détails devront cependant être examinés avant qu'une conclusion finale ne puisse en être tirée, a-t-il précisé. Amri était arrivé en Italie en 2011, depuis la Tunisie. Il y avait passé plusieurs années derrière les barreaux pour différents méfaits, avant d'arriver en Allemagne en 2015. Selon des médias, l'anti-terrorisme allemand aurait été au courant des sympathies que l'homme entretenait pour l'Etat islamique et des fausses identités dont il faisait usage, ainsi que du fait qu'il circulait librement sur le sol allemand. Amri, qui avait plusieurs fois introduit une demande d'asile, aurait rejoint l'Italie après l'attentat, via les Pays-Bas. Le directeur du BAMF affirme vendredi que ses services n'ont pas retrouvé Amri dans le système Eurodac, la base de données européenne des demandeurs d'asile. Ils ne pouvaient donc pas savoir si le Tunisien avait introduit par le passé une telle demande en Italie. Weise a souligné au passage que si l'Allemagne contribue à cette base de données de manière "intensive", il comptait bien encourager les autres Etats concernés à en faire autant. (Belga)

Nos partenaires