Attentat sur un marché de Noël à Berlin - Anis Amri n'avait "aucun papier, c'était un fantôme", dit le préfet de police de Milan

23/12/16 à 15:34 - Mise à jour à 15:36

Source: Belga

(Belga) Anis Amri, le suspect de l'attentat de Berlin abattu vendredi par la police, à Milan, "avait très peu d'effets personnels sur lui, aucun papier, c'était un fantôme", a déclaré le préfet de police de Milan Antonio de Iesu.

Attentat sur un marché de Noël à Berlin - Anis Amri n'avait "aucun papier, c'était un fantôme", dit le préfet de police de Milan

Attentat sur un marché de Noël à Berlin - Anis Amri n'avait "aucun papier, c'était un fantôme", dit le préfet de police de Milan © BELGA

"Il n'avait pas sur lui d'autre arme (que le pistolet avec lequel il a fait feu), ni de téléphone, seulement un petit couteau et quelques centaines d'euros", a déclaré M. de Iesu lors d'une conférence de presse. "Il s'agissait juste d'un contrôle sur le territoire. Cela peut sembler paradoxal et ça l'est, nous ne savions pas qu'il s'agissait d'un tueur", a poursuivi le préfet de police en précisant qu'Anis Amri "était un maghrébin comme il y a en a beaucoup dans la région de Milan". "Cela semble absurde qu'un terroriste de ce genre ait été trouvé par hasard au cours d'un banal contrôle, mais c'est la réalité", a-t-il admis. A ses côtés, son adjoint Roberto Guida a précisé qu'Anis Amri "était absolument tranquille". "Il lui a été demandé de vider son sac à dos et, d'un geste brusque, il en a sorti un pistolet chargé, prêt à être utilisé, avec lequel il a fait feu". Anis Amri, Tunisien de 24 ans, était en fuite depuis l'attentat qui a fait 12 morts et 50 blessés sur un marché de Noël à Berlin lundi soir, et a été revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique (EI). Arrivé en Sicile en 2011, il y avait purgé une peine de cinq ans de prison, jusqu'en 2015, pour avoir mis le feu à une école. (Belga)

Nos partenaires