Attentat déjoué en France - Reda Kriket était déjà de retour de Syrie en juin 2015

04/04/16 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Belga

(Belga) Reda Kriket, l'homme suspecté d'avoir projeté un attentat terroriste en France et qui a été arrêté le 24 mars dernier à Boulogne-Billancourt, était déjà de retour de Syrie en juin 2015. Des médias français ont indiqué précédemment que Kriket, qui était parti au troisième trimestre 2014, n'était probablement revenu que fin 2015, mais cette information semble erronée. L'homme de 34 ans serait en effet l'auteur présumé de plusieurs cambriolages et tentatives de cambriolage commis en juin 2015 à Sterrebeek. A la même époque, il était prévenu dans un important procès mené à Bruxelles autour de Khalid Zerkani.

Attentat déjoué en France - Reda Kriket était déjà de retour de Syrie en juin 2015

Attentat déjoué en France - Reda Kriket était déjà de retour de Syrie en juin 2015 © BELGA

Dans ce procès, 32 personnes étaient poursuivies pour s'être rendues en Syrie pour combattre ou encore pour avoir recruté ou aidé des candidats au djihad. Le 29 juillet, le principal prévenu, le prédicateur Khalid Zerkani, avait été finalement condamné à 12 ans de prison. Il a ensuite interjeté appel de ce jugement. Reda Kriket est, selon le jugement rendu à l'époque par le tribunal correctionnel de Bruxelles, né le 17 janvier 1982 en France, et il habitait à Ixelles, dans la rue de Hennin. Il serait entré dans la filière Zerkani en juillet 2013, où il a joué un rôle important de financement et d'apport d'aide matérielle. Il avait été découvert qu'il était en possession de bijoux et autres objets volés. Un autre suspect avait aussi affirmé que Reda Kriket lui avait fourni 12.000 euros en cash et participait au rassemblement d'un "butin de guerre". Finalement, le tribunal correctionnel de Bruxelles avait condamné Reda Kriket, par défaut, à 10 ans de prison. Jusqu'à aujourd'hui, on soupçonnait que Kriket se trouvait en Syrie au moment de ce jugement, avant de rentrer en France fin 2015. Ce qui ne semble pas être correct, puisqu'il est suspecté d'avoir commis en juin 2015, lors d'une même nuit, deux cambriolages, quatre tentatives de cambriolage et un vol, à Sterrebeek. Mercredi, il doit comparaître pour ces faits devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Il est probable qu'il y fera défaut, puisqu'il est actuellement détenu en France. (Belga)

Nos partenaires