Attentat déjoué à Bruxelles: deux personnes interpellées sont de la famille des frères El Bakraoui

20/06/16 à 07:12 - Mise à jour à 08:56

Source: Belga

Deux des trois hommes placés sous mandat d'arrêt samedi et suspectés de planifier une attaque terroriste font partie de la famille des frères Ibrahim et Khalid El Bakraoui, auteurs des attentats du 22 mars, ont indiqué dimanche des sources judiciaires, confirmant une information de la VRT.

Attentat déjoué à Bruxelles: deux personnes interpellées sont de la famille des frères El Bakraoui

1: Najim Laarchaoui 2: Ibrahim El Bakraoui (son frère 3: Recherché © Belga

L'un d'eux, Jawad Benhattal (29 ans), est un cousin des frères et a été condamné avec Ibrahim El Bakraoui pour un vol avec violence.

Jawad Benhattal, Samir C. (27 ans) et Moustapha B. (40 ans) ont été interpellés dans la nuit de vendredi à samedi lorsque les enquêteurs de la police judiciaire fédérale ont perquisitionné 40 adresses à Bruxelles, Molenbeek-Saint-Jean, Schaerbeek, Anderlecht, Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe, Evere, Forest, Watermael-Boitsfort, Ganshoren, Zaventem, Ninove, Wemmel, Fleurus, Tubize et Liège.

Ces personnes auraient évoqué dans des conversations leur intention de commettre ce week-end des attentats, selon les écoutes. Ils auraient notamment eu l'intention de commettre une attaque pendant la retransmission de la rencontre des Diables Rouges samedi après-midi dans la fan zone de la place Rogier. Aucune arme ou explosif n'a été découvert lors des perquisitions bien que 152 garages aient été fouillés.

Jawad Benhattal avait commis un vol avec violence en compagnie d'Ibrahim El Bakraoui et d'un troisième homme, Belkacem B., le 30 janvier 2010. Belkacem B. avait tenté en vain de dérober de l'argent dans un bureau de change bruxellois avant de prendre la fuite dans une voiture conduite par Benhattal et avec El Bakraoui comme passager. Ce dernier avait ensuite ouvert le feu contre la police qui avait tenté de les arrêter. Un policier avait été blessé. Ibrahim El Bakraoui avait été condamné à 9 ans de prison en octobre 2010, Benhattal à 6 ans et Samir C. à 4 ans.

En savoir plus sur:

Nos partenaires