Attentat à Nice - L'application d'alerte attentat SAIP a réagi avec plus de deux heures de retard

15/07/16 à 16:47 - Mise à jour à 16:47

Source: Belga

(Belga) Il a fallu plus de deux heures à l'application SAIP (système d'alerte et d'information des populations) pour réagir après l'attentat de Nice qui a fait au moins 84 morts et 50 blessés graves jeudi soir. L'application avait été lancée le 8 juin dernier par le ministère français de l'Intérieur, juste avant l'Euro de football, pour permettre aux citoyens d'être alertés, via notification sur leur smartphone, en cas d'attentat ou de suspicion d'attentat.

Attentat à Nice - L'application d'alerte attentat SAIP a réagi avec plus de deux heures de retard

Attentat à Nice - L'application d'alerte attentat SAIP a réagi avec plus de deux heures de retard © BELGA

Comme en témoignent plusieurs captures d'écran relayées sur les réseaux sociaux et par le quotidien Le Monde, l'application SAIP a failli à sa mission, c'est-à-dire informer en temps réel d'une situation d'attentat. "Aucun incident en cours", pouvait-on lire sur l'interface de l'application qui a finalement émis son alerte attentat à 01h34 du matin, soit plus de deux heures après l'attaque du camion sur la Promenade des Anglais. Bien au-delà donc des quinze minutes nécessaires à la diffusion de ce genre d'information. La décision de l'envoi de notifications vers les smartphones revient au préfet concerné, expliquent plusieurs médias français. Comme le fait remarquer Le Nouvel Observateur, peu après minuit, cette même préfecture avait d'abord réagi en conseillant aux citoyens niçois de "rester à l'abri". Grâce notamment à un système de géolocalisation, cette application est censée prévenir et donner des consignes aux citoyens sur la façon de se comporter en cas d'attentat. Les responsables de Deveryware, le prestataire qui a mis au point l'application SAIP, ont été convoqués à 15h00 au ministère de l'Intérieur, a affirmé vendredi après-midi le journaliste de Télérama Olivier Tesquet. (Belga)

Nos partenaires