Attaques antiturques en Allemagne: l'ambassadeur à Ankara convoqué

12/03/18 à 21:47 - Mise à jour à 21:54

Source: Belga

(Belga) L'ambassadeur allemand à Ankara a été convoqué lundi par le ministère turc des Affaires étrangères à propos d'une série d'attaques perpétrées depuis vendredi contre la communauté turque en Allemagne, a annoncé le porte-parole du gouvernement turc.

"Aujourd'hui, l'ambassadeur d'Allemagne a été convoqué par le ministère des Affaires étrangères", a déclaré Bekir Bozdag, lors d'une conférence de presse télévisée à l'issue du Conseil des ministres. "Les avertissements nécessaires ont été donnés, et une note lui a été transmise", a poursuivi le porte-parole du gouvernement turc, se disant "inquiet" des événements du week-end. En trois jours, deux mosquées, à Berlin et dans le sud de l'Allemagne, les locaux d'une association germano-turque à l'ouest et un magasin de légumes tenu par un Turc dans le nord du pays ont fait l'objet d'incendies. Une autre mosquée a vu ses fenêtres cassées. Ces attaques n'ont fait aucun blessé. Trois personnes soupçonnées d'avoir envoyé des cocktails Molotov sur le bâtiment de l'association germano-turque ont pour le moment été arrêtées. Un centre de la communauté turque a par ailleurs été visé lundi par un incendie criminel en Rhénanie du Nord-Westphalie, a annoncé la police qui n'exclut pas une motivation politique. Plusieurs enquêtes ont été ouvertes pour "tentative de meurtre" par la police. Celle-ci envisage de possibles mobiles racistes, islamophobes, mais aussi politiques avec en arrière fond l'offensive turque menée par Ankara dans le nord-ouest de la Syrie contre une milice kurde considérée comme "terroriste" par la Turquie, relate le Tagesspiegel. Un site web pro-kurde a ainsi mis en ligne les vidéos des attaques de mosquées en prétendant qu'elles avaient été perpétrées par de jeunes kurdes, sans que cela n'ait été confirmé. Ankara accuse le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation classée "terroriste" par la Turquie et ses alliés occidentaux, d'être à l'origine de ces attaques. Le ministère turc des Affaires étrangères avait appelé dimanche les autorités allemandes "à prendre les mesures nécessaires pour éviter que de telles attaques ne se reproduisent". Les relations entre Ankara et Berlin se sont fortement tendues depuis le putsch manqué mené contre le président Recep Tayyip Erdogan en juillet 2016, mais les deux pays semblent opérer à un rapprochement depuis le début de l'année. (Belga)

Nos partenaires