Attaque d'un hôtel au Burkina Faso - Le groupe djihadiste Aqmi revendique l'attaque de Ouagadougou

16/01/16 à 01:58 - Mise à jour à 01:58

Source: Belga

(Belga) Le groupe djihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'attaque vendredi contre un hôtel et un restaurant fréquentés par des Occidentaux à Ouagadougou, selon SITE, une organisation américaine qui surveille les sites internet islamistes.

Attaque d'un hôtel au Burkina Faso - Le groupe djihadiste Aqmi revendique l'attaque de Ouagadougou

Attaque d'un hôtel au Burkina Faso - Le groupe djihadiste Aqmi revendique l'attaque de Ouagadougou © BELGA

Selon SITE, Aqmi a posté un message sur la messagerie Telegram, attribuant l'attaque au groupe islamiste Al-Mourabitoune qui a récemment rejoint ses rangs. Des "frères" du "bataillon Al-Mourabitoune ont fait irruption dans un restaurant d'un des plus grands hôtels de la capitale du Burkina Faso, et sont maintenant retranchés et les combats continuent avec les ennemis de la religion", indique le message d'Aqmi, selon SITE. L'attaque a fait "une vingtaine de morts" selon des témoignages recueillis par le directeur du principal hôpital de Ouagadougou Elle survient un peu moins de deux mois après celle de l'hôtel Radisson Blu à Bamako au Mali voisin, qui avait été revendiquée par Al-Mourabitoune et par un autre groupe, le Front de libération du Macina (FLM, mouvement jihadiste malien). Cette attaque avait fait 20 morts, dont 14 étrangers. Le chef d'Aqmi, l'Algérien Abdelmalek Droukdel, avait annoncé en décembre le ralliement à son organisation du groupe Al-Mourabitoune. Le dirigeant historique d'Al-Mourabitoune est Mokhtar Belmokhtar, un des chefs djihadistes les plus redoutés du Sahel. Il a été donné plusieurs fois pour mort, notamment en juin dernier dans une frappe américaine en Libye, mais son décès a chaque fois été démenti. (Belga)

Nos partenaires