Attaque chimique en Syrie : Ankara "soupçonne fortement" Damas

08/04/18 à 16:04 - Mise à jour à 16:06

Source: Belga

(Belga) La Turquie a condamné dimanche avec vigueur une "attaque aux armes chimiques" contre la ville rebelle de Douma dans la Ghouta orientale qui aurait fait des dizaines de morts, ajoutant qu'elle soupçonnait "fortement" le régime syrien d'en être responsable.

"Nous condamnons avec vigueur l'attaque et nous soupçonnons fortement qu'elle ait été menée par le régime (de Bachar al-Assad), dont les antécédents en matière de recours aux armes chimiques sont connus par la communauté internationale", a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué. Les secouristes et les rebelles ont accusé le régime, qui a démenti, d'avoir lancé une attaque chimique sur Douma ayant fait des dizaines de morts. Selon Ankara, cette attaque montre que les résolutions passées du Conseil de sécurité de l'Onu sur le recours aux armes chimiques en Syrie ont été "encore une fois" ignorées. Le ministère turc des Affaires étrangères demande une enquête de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) et attend une condamnation de la part de la communauté internationale. Le communiqué ne cite pas directement la Russie, alliée du régime de Damas, mais demande aux "parties ayant de l'influence sur le régime syrien" de s'assurer que de telles attaques cessent et soient punies. Douma est le dernier secteur sous contrôle des rebelles dans la vaste région de la Ghouta orientale, située aux portes de Damas et que le régime est déterminé à reprendre entièrement coûte que coûte, avec l'aide de Moscou. Au terme d'une offensive meurtrière et dévastatrice lancée le 18 février, les forces du régime ont déjà repris 95% des secteurs rebelles dans la Ghouta. (Belga)

Nos partenaires