Attaque à la machette à Charleroi - L'Algérien auteur de l'attaque vivait illégalement en Belgique

07/08/16 à 18:31 - Mise à jour à 18:31

Source: Belga

(Belga) L'Algérien de 33 ans, auteur de l'attaque à la machette contre deux policières samedi à Charleroi, était en séjour illégal en Belgique et n'a pas respecté deux ordres de quitter le territoire, indique dimanche dans un communiqué le cabinet du secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration, Theo Francken.

Attaque à la machette à Charleroi - L'Algérien auteur de l'attaque vivait illégalement en Belgique

Attaque à la machette à Charleroi - L'Algérien auteur de l'attaque vivait illégalement en Belgique © BELGA

"Ce gouvernement bat tous les records en termes de renvoi d'étrangers criminels, et je suis déterminé à poursuivre dans cette voie", déclare M. Francken. "Le gouvernement a déjà pris une série de mesures visant à accélérer le retour de ces criminels. Nous devons continuer." "Les retours forcés vers l'Algérie restent problématiques, malgré des années de négociations européennes et bilatérales. Après notre accord conclu avec le Maroc, un autre doit suivre avec l'Algérie, de préférence sous mandat européen", ajoute-t-il. "Je me rendrai au prochain kern avec une série de mesures supplémentaires visant à accroître encore les retours forcés d'illégaux. Bien qu'on ait déjà augmenté les capacités d'accueil dans les centres fermés, nous faisons toujours face à un manque de places, et nous devons y remédier", conclut-il. Le Premier ministre Charles Michel a indiqué lors d'une conférence de presse à l'hôtel de police de Charleroi dimanche que "la lutte contre les criminels illégaux est primordiale" et "totalement nécessaire". La Belgique "a multiplié les retours de criminels illégaux. Nous essayons de négocier avec les pays d'origine des traités de réadmission pour organiser ces retours mais ce n'est pas simple, beaucoup de pays sont réticents", a-t-il poursuivi. Paul Magnette, bourgmestre de Charleroi, a de son côté souligné que "les autorités communales ont aussi travaillé étroitement avec le gouvernement" à ce sujet. (Belga)

Nos partenaires