Atmosphère électrique sur BHV et Bruxelles...à cause de la N-VA

26/08/10 à 15:38 - Mise à jour à 15:38

Source: Le Vif

L'atmosphère serait électrique entre les présidents des sept partis réunis avec le préformateur au cabinet du ministre Magnette pour tenter de trouver une solution aux dossiers de Bruxelles-Hal-Vilvorde et de la Région bruxelloise, a-t-on appris de bonne source.

Atmosphère électrique sur BHV et Bruxelles...à cause de la N-VA

© Belga

Après l'accord de principe sur la révision de la loi de financement, les négociateurs se sont attaqués aux dossiers de BHV et de Bruxelles. Toutefois, les réunions thématiques rassemblant des politiques et des experts qui se sont tenues mardi soir et mercredi se sont conclues sur un constat de carence.

Les partis flamands, et en particulier la N-VA, auraient refusé toute proposition de compromis des francophones. Une source s'interrogeait sur le mandat qu'avaient reçu certains négociateurs, notamment ceux de la N-VA, et sur leur capacité à véritablement négocier.

La situation ne semble toutefois pas avoir changé avec l'arrivée à la table des négociations du président de la N-VA Bart De Wever. Une réunion plénière entre les présidents des sept partis est en cours depuis 11 heures. L'atmosphère y serait électrique.

Selon certaines informations, le président de la N-VA bloquerait sur tout, à la fois sur BHV et sur Bruxelles. Il aurait même remis en cause un accord qui semblait acquis à savoir celui du refinancement progressif de la Région bruxelloise pour arriver à 500 millions d'euros en 2014. M. De Wever aurait fait valoir que ce refinancement devait faire partie de la réforme approfondie de la loi de financement. Ce revirement a été considéré comme une provocation par les francophones, ajoutait-on.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires