Assises Hainaut: près de cent témoins seront entendus au procès de Bernard Wesphael

12/09/16 à 12:37 - Mise à jour à 12:37

Source: Belga

(Belga) Le procès devant la cour d'assises du Hainaut de Bernard Wesphael, 57 ans, pour le meurtre de son épouse Véronique Pirotton, le 31 octobre 2013, débutera le 19 septembre avec la lecture de l'acte d'accusation, composé de 45 pages. L'interrogatoire de l'accusé sera réalisé dans la foulée. Au total, près de 90 témoins seront auditionnés durant les deux premières semaines. Une traduction sera organisée pour les éventuels témoins néerlandophones.

Assises Hainaut: près de cent témoins seront entendus au procès de Bernard Wesphael

Assises Hainaut: près de cent témoins seront entendus au procès de Bernard Wesphael © BELGA

Les premiers témoins entendus, entre lundi et mercredi prochains, seront des juges d'instruction et des enquêteurs. Le jeudi, 10 experts, dont quatre médecins, deux experts labo et deux médecins légistes notamment se présenteront pour témoigner. La deuxième semaine du procès débutera avec l'audition des témoins sur les faits et la culpabilité, ainsi que celle de deux témoins à la requête de la défense. Les témoins de moralité concernant la victime et l'accusé se succèderont ensuite à la barre jusqu'au jeudi 29 septembre. La dernière semaine sera consacrée aux plaidoiries et aux débats sur la culpabilité. Le jury sera constitué le 15 septembre. Au total, 200 personnes ont été convoquées. Douze jurés seront désignés, ainsi que quatre suppléants. Des consignes ont été dictées à la presse lundi lors d'une séance d'informations à la cour d'appel de Mons, au vu de la médiatisation de l'affaire. Le procès sera retransmis dans une autre salle, où les règles seront les mêmes que dans la salle d'audience, à savoir l'interdiction de l'usage de gsm, smartphones, portables ou tout autre dispositif enregistreur de sons ou d'images, a précisé le magistrat de presse. Les débats ne seront ni filmés ni enregistrés. Des prises d'images ou photographies pourront être réalisées en début d'audience. La sécurité sera également renforcée. La cour sera présidée par Philippe Morandini, tandis que l'avocat général Alain Lescrenier représentera le ministère public. Bernard Wesphael sera défendu par Mes Mayence et Bauwens. Mes Moureau et Smessaert sont les avocats des parties civiles dans ce dossier. (Belga)

Nos partenaires