Assassinat du châtelain de Wingene - Le docteur Gyselbrecht restera derrière les barreaux au moins deux mois de plus

05/07/16 à 14:39 - Mise à jour à 14:39

Source: Belga

(Belga) La chambre du conseil de Bruges a prolongé mardi la détention d'André Gyselbrecht, 65 ans, de deux mois supplémentaires. Le beau-père de la victime Stijn Saelens est soupçonné d'être le commanditaire de l'assassinat, survenu en janvier 2012.

Le 31 janvier 2012, la victime avait disparu de son château de Wingene. Stijn Saelens avait ensuite été retrouvé mort deux semaines plus tard à Maria-Aalter. Le beau-père maintient que son objectif était seulement de "donner une leçon" à son beau-fils. Pour ce faire, il avait eu recours à Pierre Serry comme intermédiaire. Ce dernier aurait d'ailleurs récemment déclaré que l'objectif n'avait jamais été de se débarrasser du châtelain. Au printemps 2015, Franciscus L. a été démasqué en tant que second "exécutant" de l'assassinat grâce à une enquête ADN. Ce Néerlandais a expliqué avoir accompagné jusqu'à Wingene son oncle aujourd'hui décédé Antonius van Bommel. Depuis lors, André Gyselbrecht se trouve derrière les barreaux. Au total, il a déjà passé près de deux ans en détention préventive, répartis sur trois périodes différentes. L'avocat du docteur a par ailleurs porté plainte contre X car des photos et des vidéos de l'ordinateur de Stijn Saelens auraient disparu au lendemain de sa disparition. Me Johan Platteau redoute que des irrégularités aient pu survenir au cours de l'enquête. Nous avons des raisons de penser que certains fichiers ont pu disparaître. Mais nous ne savons pas qui en est le responsable et si cela a été fait consciemment", a-t-il expliqué. (Belga)

Nos partenaires